Notre Histoire


L’Alsace ayant toujours été un terroir riche en spécialités et en traditions gastronomiques, nous sélectionnons pour vous les produits les plus authentiques et ce depuis plus d’une trentaine d’années. Nous prenons toujours beaucoup de plaisir à vous les proposer pour certains tout au long de l’année et pour d’autre au fil des saisons. La quiche aux asperges vertes d’Alsace marque le début du printemps et le retour des beaux jours et le plateau Ufschnitt, assortiment de charcuteries alsaciennes, sonne l’arrivée de l’été. Les saisons plus froides apportent elles aussi leurs lots de délicieux plats traditionnels comme la choucroute au gibier et, bien sûr, les gourmandises alsacienne de Noël : bredele de Noël, Christstolle, Männele… Nos produits évoluent au fil des mois pour vous faire découvrir ou redécouvrir la vrai tradition culinaire et gastronomique alsacienne.



Cette passion des produits du terroir ne date pas d’hier, l’histoire de la Cigogne Gourmande a en fait commencé il y a près de 175 ans ! C’est en 1840 que Jean Paul, le père de mon arrière-grand-père, quitte sa ferme natale de Nordheim, près de Marlenheim et ses douze frères et sœurs. Après quelques années d’apprentissage à Colmar, il s’installe comme gourmet-épicier à Ingersheim, dans le proche vignoble. Républicain convaincu, Jean Paul participe activement à la révolution de 1848 ce qui lui vaut d’être emprisonné pour ses idées politiques dirigées contre Napoléon III et la grande bourgeoisie de l’époque.

 

  

Ma grand-mère Emérence, née en 1895, et qui changera trois fois de nationalité fut une épicière doublée d’une formidable cuisinière. Elle préparera d’incomparables plateaux de fromages ainsi que les fameux harengs marinés « igebaïtzi harig » et « matjes » qu’elle fait directement venir de Hollande en petits tonneaux de bois. Dans mes tendres années elle m’initie aussi à la confection des pâtisseries alsaciennes comme le kougelhopf, les foies gras et autres terrines et pâtés fins.

En 1984, décidant de reprendre l’activité familiale, mais sous une autre forme, j’ouvre avec ma compagne Françoise, la première boutique de La Cigogne Gourmande, rue Marsoulan, dans le 12ème arrondissement à Paris. A l’époque comme aujourd’hui, 100% des produits proposés par nos soins sont issus de producteurs et d’artisans alsaciens.

Mon père ne se sentant plus de taille à rivaliser avec les grandes surfaces, baisse définitivement les volets de l’épicerie en 1988. Il troquera son tablier pour son sécateur et se consacre à ses vignes de sylvaner, pinot blanc et gewurztraminer. La Cigogne Gourmande prend le relais, s’installe à la place de l’épicerie à Ingersheim et lance la livraison à domicile dans la France entière.

En 1993 je reviens sur les terres des racines ancestrales, aux portes du Kochersberg. Nous nous installons Françoise et moi avec notre petite famille (nous avons deux garçons) ainsi que La Cigogne Gourmande dans une vaste ferme datant de 1788 à Oberschaeffolsheim, petit village alsacien situé à quelques kilomètres de Strasbourg. Comme chaque ferme du village elle a un nom : Le Schelishans du nom de ses fondateurs.

 Les spécialités de La Cigogne Gourmande connaissant un succès grandissant. A tel point que les dépendances de la ferme ne suffisent plus. Nous avions initialement prévu d’étendre nos activités dans une ferme voisine. Mais étant tombé sous le charme d’un magnifique parc arboré dont il aurait fallu couper tous les arbres, nous avons préféré nous installer dans une zone d’activité proche et bien plus pratique. 


En 2007, La Cigogne agrandit son nid et installe son dépôt et son atelier de préparation de commandes dans un bâtiment flambant neuf, non loin de l’aéroport d’Entzheim et de la plate-forme de La Poste. Chambres froides, espace de picking, tout est réuni pour apporter le meilleur service à ses clients.
 

Nos chambres d’hôtes sont seulement à 10 mn de Strasbourg www.petit-schelishans.com

Une belle histoire familiale qui continue encore et qui je l’espère ne s’arrêtera pas de si tôt !

Votre ami alsacien,
Paul